bandeau Festival des Canotiers 2017

Accueil > Archives > Edition 2016 > Fellag à l’honneur !

Edition 2016 : cultures d’Afrique du Nord

Fellag à l’honneur !

Du 6 au 12 juin 2016 -

L’humoriste et comédien Mohamed Fellag sera le parrain, et à l’honneur de cette 9ème édition !

BIOGRAPHIE EXPRESS  

Fellag fait ses études de théâtre à l’Institut National d’Art dramatique d’Alger, de 1968 à 1972, avant d’évoluer au Théâtre National Algérien ainsi que dans différents théâtres régionaux. De 1978 à 1981, il s’exile volontairement au Canada. Puis, il s’installe à Paris pendant trois ans. En 1985, il effectue un retour en Algérie où il réintègre le Théâtre National Algérien en tant que comédien et metteur en scène. Á partir de 1987, il commence à créer ses premiers one man shows. Il s’exile de nouveau en 1994 en Tunisie puis en France où il crée cinq spectacles : « Djurdjurassique Bled, Un bateau pour l’Australie, Le dernier chameau, Tous les Algériens sont des mécaniciens et Petits chocs des civilisations.

Fellag est à la fois Comédien, humoriste et écrivain. Il publie trois recueils de nouvelles et trois romans : C’est à Alger (J.C Lattès, 2002), Le Dernier Chameau et autres histoires (J.C Lattès, 2004), Comment réussir un bon petit couscous (J.C. Lattès, 2003), Rue des petites daurades (J.C. Lattès, 2001), l’Allumeur de rêves berbères (J.C Lattès, 2007). Le Mécano du vendredi, illustré par Jacques Ferrandez (J-C Lattès 2010).

Il obtient le Prix de la Révélation théâtrale de l’année, attribué en 1998 par le Syndicat Professionnel de la Critique Dramatique et musicale, pour le spectacle Djurdjurassique Bled, le prix de l’Humour noir pour Un Bateau pour l’Australie, le prix Raymond Devos pour la langue française, délivré par le Ministère de la culture et de la communication en 2003, le prix de la Francophonie, décerné par la SACD (Société des Auteurs et
Compositeurs Dramatiques) en 2003.
Fellag a été nommé « Chevalier des Arts et des Lettres » en 2000.

Au cinéma, on a pu le voir dans :

- Le Gone du chaâba
- Voisins, voisines
- Michou d’Auber
- L’ennemi intime
- Il reste du jambon ?
- Ce que le jour doit à la nuit
- Monsieur Lazhar, pour lequel il a reçu le « Génie du meilleur acteur canadien » (Ontario 2012),« Best actor » au River Run Festival film International (USA, 2013) ainsi que le Golden Owl For Best Actor au Festival international du cinéma de Balneário Camboriú (Brésil).
Monsieur Lazhar a également été nominé pour l’oscar du « Meilleur film en langue étrangère » en 2012.

Ainsi que dans des téléfilms :

« Rue des figuiers »
« La veuve tatouée »
« Qui a sauvé Saïd »
« Ni reprise ni échangée »…