bandeau Festival des Canotiers 2017

Accueil > Archives > Edition 2012 > Bernard Blier à l’honneur

Bernard Blier à l’honneur

Après des études au lycée Condorcet, Bernard Blier suit les cours d’art dramatique de Julien Bertheau et de Raymond Rouleau. Refusé trois fois au conservatoire, il persévère suivant les conseils de Louis Jouvet, et finit par entrer dans la prestigieuse institution. Jouvet, devenu son professeur, l’encourage à jouer au théâtre.

En 1938, Marcel Carné lui confie un rôle dans ’Hôtel du nord’ qui le fait remarquer. Mais la guerre éclate et il est fait prisonnier. C’est grâce à Clouzot qu’il s’impose, en 1947, dans ’Quai des orfèvres’. Blier est devenu un second rôle de premier plan. D’abord limité aux emplois de maris trompés, sa bonhomie et sa diction unique lui permettent d’exceller tant dans le registre comique que dramatique. En 1959, ’La Grande guerre’ de Monicelli le fait remarquer en Italie. Il mènera dès lors une carrière dans les deux pays.

Les dialogues d’Audiard dans ’Le cave se rebiffe’, ’Les barbouzes’ ou encore ’Les tontons flingueurs’ l’inscrivent à jamais parmi les acteurs préférés des français.

Bernard Blier est décédé le 29 mars 1989.